85 Questions traitées >
Question QCM E32M
Tous les régimes de vol avec un angle d'incidence supérieur à celui du taux de chute mini :
  1. correspondent au maximum de maniabilité de l'aile (-6)
  2. sont conseillés pour voler près du sol (-6)
  3. sont les plus éloignés du décrochage (-6)
  4. correspondent à de mauvaises performances pour l'aile (6)
Question du candidat

Au regard du schéma suivant, j’ai du mal à comprendre la réponse juste de la question suivante.

La réponse de Gilles Silberzahn, Prévol à Saint Hilaire

Alors d’abord, ce schéma n’est plus utilisé, en grande partie parce qu’il est faux ! En effet, le parapente est représenté avec une assiette piqueuse, ce qui n’est plus vrai depuis de très nombreuses années. Je te propose de regarder plutôt le schéma de polaire suivant :

À partir de la position Tc mini, pour augmenter l’incidence, il faudra freiner d’avantage. Les régimes de vol correspondants sont donc placés entre le point C et le point D.

Dans ces régimes, la voile n’est pas plus maniable, et elle l’est surement moins à cause de sa faible vitesse et surtout l’effort à fournir aux commandes.

On voit bien que plus on se rapproche du point D, plus on a de chances de décrocher. Il est donc fortement déconseillé d’adopter ces régimes de vol, en particulier près du sol.

La voile est moins performante puisque la finesse y est moins importante, et le taux de chute plus fort.

En tout état de cause, il n’y a que deux situations où l’on va adopter ces régimes (hors acrobaties) : de façon très transitoire pour bloquer une abattée importante (tempo), et lors du freinage final au poser.

—— • ——