Tu as froid ? Non.

Il y a ce couple, là, un peu plus loin. Elle est assise sur un tabouret haut, accoudée au bar, au moins 120 kg… Il semble minuscule à côté d’elle, taillé dans un fil de fer, ses mains ne se rejoignent pas derrière l’immense taille de sa compagne. Le buste appuyé sur son imposante poitrine, il fait onduler ses jambes et ses hanches au rythme de la musique assourdissante ; le DJ est en grande forme : le son surpuissant de Santo Domingo envahit l’ensemble du petit bar et déborde largement sur la plage, dans le coucher de soleil aux couleurs sombres et graves, annonçant les grains du soir.

Par Gilles, il y a

Le chat de Mimi

Le chat de Mimi est beau. Indiscutablement. C’est un mâle gris, aux yeux bleus. Il est mince et fluide. Et fier. Jamais je ne l’ai vu réclamer une caresse. Ça n’est pas le genre de chat qui vient se frotter à vos jambes. Lui reste là, à portée, mais ne fera pas le premier geste. On dirait qu’il connaît la puissance d’être désiré, et la passion que cela engendre.

Par Gilles, il y a

Les cigarettes

Dimanche matin. Elle est partie. Au milieu de la nuit, ou au petit matin, je ne sais pas trop. Elle m’a embrassé, elle m’a dit « À bientôt », mais ses yeux disaient « Adieu ». Ou alors, c’était moi, et ce que je voyais, c’était ma propre décision reflétée dans son regard miroir. Je ne voulais pas qu’elle reste, et ça tombe bien, elle n’avait certainement pas envie de rester.

Par Gilles, il y a

La première fois

28 Mars, 23h50. Pas foutu de dormir, moi. Je me tourne et me retourne sur mon matelas posé à même le sol. Et cette envie -ou ce besoin, va savoir- d’écrire, comme à chaque fois que je vis quelque chose de palpitant. Impossible d’effacer ce sourire de mes lèvres. Béat, je suis béat! Je suis scié en m’en apercevant.

Par Gilles, il y a